Un 54ème Salon international de l’agriculture entre hyper-modernité et traditionsPublié le 2 février 2017 par Marie-Laure HUSTACHE

« En quête de résilience, le monde agricole veut croire au dialogue et à l’innovation pour renouer avec un esprit paysan pluriel, généreux et imaginatif. » Voilà bien qui résume l’état d’esprit avec lequel le fameux SIA  est abordé, en cette année 2017 au contexte politique lourd et au bilan économique morose pour bon nombre d’agriculteurs… Pendant neuf jours d’exposition, la vitrine agricole française aux 600 000 visiteurs va conjuguer mise en avant des patrimoines agricoles, gastronomie, concours en tous genres, pédagogie vers le grand public, conférences pour les plus initiés, non sans faire la part belle à cette « révolution numérique » qui touche l’ensemble de ses acteurs.

 

Une passion, des ambitions…des formations

 

Comme en témoignent le programme et les animations proposées pour cette 54ème édition, le Salon International de l’Agriculture veut en effet mettre l’accent sur l’hyper-modernité de notre agriculture et sur sa connexion directe avec les changements sociétaux et technologiques en cours. Ainsi, l’association La Ferme Digitale*, présente pour la première fois en 2016, voit sa surface d’exposition augmentée pour s’adresser aux visiteurs et montrer la pertinence des solutions et des services de ses start-ups qui ont le vent en poupe.

Autre domaine en pleine mutation : la formation aux métiers des secteurs agricoles et agroalimentaires.  « Il n’ y a plus un mais des modèles agricoles et il devient urgent de former les étudiants à la gestion des risques et à l’incertitude » a souligné le sociologue François Purseigle présent à la conférence de presse de lancement du SIA 2017. Une tendance confirmée par Gilles Trystram Directeur Général d’AgroParistech interrogé par les organisateurs du salon :

«  L’agriculture a toujours été en mutation, en transformation et en adaptation permanente. Ce qui est peut-être nouveau, c’est d’une part le rythme plus soutenu du changement, et d’autre part la diversité des évolutions et des acteurs : des microfermes en maraîchage en permaculture, à l’usage des drones pour aider au pilotage sur de grandes surfaces, en passant par les fondamentaux de la biologie et des sciences qui accompagnent l’agriculture. Les attentes, les connaissances citoyennes ainsi que la croissance d’initiatives et de projets des jeunes générations font avancer les modèles et les exigences des secteurs agricole et alimentaire. »

 

RDV du 25 février au 5 mars 2017 / Paris Expo Porte de Versailles #SIA2017

 

 

*dont les membres fondateurs sont Agriconomie, Ekylibre, Miimosa, Monpotager.com et Weenat, rejoints en novembre 2016 par Airinov, Axioma, comparateuragricole.com, Naïo Technologies, Nexxtep Technologies, et Pilotersaferme.com.