“Un retard coupable d’adaptation aux nouvelles règles du jeu de la libéralisation” Par Saf agr'iDées

Le Nouvel Economiste.frArticle de Philippe  Plassart paru sur le site du Nouvel Economiste le 26 février 2016.

L’idée qu’un modèle d’agriculture purement français peut faire rempart à la mondialisation a définitivement volé en éclats.

 

À quelques jours du Salon annuel de l’agriculture, le désarroi agricole fait peine à voir. Mais derrière les drames vécus par les éleveurs et autres producteurs de lait, il y a la réalité d’un secteur violemment déstabilisé par un retournement de conjoncture, qu’il aurait dû avoir appris à gérer à défaut de pouvoir l’anticiper. La réforme de la PAC qui a libéralisé les marchés et les prix a été pourtant initiée en 1992, consolidée en 2003 et parachevée en 2015, notamment avec la fin des quotas laitiers. Cela a laissé près d’un quart de siècle aux agriculteurs, à leurs représentants et aux pouvoirs publics pour se préparer à la nouvelle donne. Or tout le monde a fait l’erreur de croire que tout allait continuer comme avant…

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site du Nouvel Economiste : http://www.lenouveleconomiste.fr/a-la-source-un-retard-coupable-dadaptation-aux-nouvelles-regles-du-jeu-de-la-liberalisation-29921/

@SAFThinkTank