Moisson 2017 : de l’espoir aux interrogations Publié le 13 juillet 2017 par Francis CAPELLE

« Et toujours reviendra la moisson ». Tel était le titre des mémoires d’un grand agriculteur coopérateur qui cherchait ainsi à délivrer un dernier message d’espoir à ses troupes.

 

Certes, à l’instar de la crue bienfaisante du Nil, la moisson revient tous les ans en meilleur ou en pire. Difficile cette année de faire pire que l’an dernier ! Mais les soubresauts du climat ont réduit les espoirs à une réalité très moyenne en rendement et peut être meilleure en qualité avec beaucoup d’hétérogénéités. Et le marché est à l’affut des informations prêt à bondir ou à se tapir.

 

Cependant après la brève euphorie des bennes qui se remplissent, il faudra encore se poser des questions. Le climat sera-t-il de plus en plus brutal avec les récoltes ? Le marché verra-t-il les cours varier du simple au double sans que personne ne sache l’expliquer sauf après coup ? Par ses injonctions idéo-sociétales, l’opinion va-t-elle ligoter les mains de l’agriculture productive ? Opter pour le miel plutôt que pour le sucre ou la fève dont la culture nécessite des produits de défense remis en cause” ? Elle a ainsi déjà condamné des cultures telle que la féverole et d’autres sont à suivre… Les normes vont-elles lentement stériliser les initiatives ? La PAC ultime relative assurance se lézardera t’elle dangereusement face aux exigences budgétaires et au Brexit ?

 

Au-delà de la moisson, et face à toutes ces interrogations, les agriculteurs sont en première ligne exposés à toutes ces batailles à venir.

 

Souhaitons que comme la moisson toujours revienne l’espoir, le courage et la persévérance !

 

Francis CAPELLE, Administrateur de saf agr’iDées, Ingénieur agronome, Expert agricole et foncier

@SAFThinkTank