Fédérer les acteurs de l’innovation avec des partenariats public-privé Publié le 3 avril 2017 par DAMAVE Marie-Cécile

Si la recherche française jouit d’une bonne réputation internationale, tous secteurs confondus, sa faiblesse se situe plutôt au niveau du transfert d’innovation. Plus spécifiquement en agriculture et en agro-alimentaire, il existe de nombreuses entreprises de petite taille qui ont souvent peu les moyens d’accéder aux innovations aujourd’hui en développement. Pourtant, il est indispensable que les acteurs de ces secteurs puissent disposer des technologies innovantes pour répondre aux enjeux économiques, environnementaux et sociétaux actuels afin de produire plus et mieux. Pour faire face à ces enjeux, pallier les faiblesses françaises en matière de transfert d’innovation et de taille des acteurs économiques agricoles et agroalimentaires et enfin pour répondre aux inquiétudes sociétales vis-à-vis de l’alimentation, il est stratégique de mettre en place des partenariats public-privé (PPP), dans une démarche d’innovation ouverte. En impliquant un large spectre de parties prenantes, des organismes de recherche publique aux instituts techniques, de l’amont à l’aval et jusqu’aux acteurs de la société, d’entreprises de grande taille (entreprises-phare de l’agro-industrie et de l’agroalimentaire) et petite taille (telles que les entreprises agricoles), ces partenariats doivent permettre de responsabiliser chaque partie-prenante dans des démarches poursuivant des objectifs partagés. Cependant, du fait des différences de nature et de culture des partenaires, les PPP sont difficiles à mettre en place. Ils ne peuvent réussir et aboutir à de véritables synergies que s’ils répondent à plusieurs conditions : visions partagées, partenaires bien choisis selon leurs compétences, périmètre d’action clairement défi ni, temps long nécessaire à la confiance et répartition équitable des fruits du partenariat. Alors les PPP seront non seulement des leviers économiques, mais aussi des moyens d’accélération du transfert d’innovation et de compréhension entre recherche, production et société.

 

Cette note est issue de la réflexion du groupe de travail de saf agr’iDées : « Le partenariat public-privé : un atout pour l’avenir de la recherche et de l’innovation en France ? ». Nous tenons à remercier les membres de ce groupe pour leur participation active à ces travaux.

 

Note - Fédérer les acteurs de l'innovation avec des partenariats public-privé
0.2 MiB
Détails
@SAFThinkTank