Un jour, une idée “Travailler à l’acceptabilité sociale de la mutagenèse ciblée en amélioration des plantes”Publié le 23 juillet 2017 par Saf agr'iDées

« L’essentiel des variétés de semences qui sont à l’origine des productions végétales et donc de notre alimentation sont largement redevables des biotechnologies tant pour les modes de production conventionnelle que biologique. L’amélioration des plantes a permis des succès considérables pour répondre aux besoins du marché et aux attentes du consommateur.

 

Ces succès sont contestés et la diabolisation des OGM se propage aux autres biotechnologies. Ainsi c’est l’avenir de l’amélioration des plantes qui est remis en cause.

 

Très récemment, les avancées du génie génétique offrent de nouvelles possibilités, via l’édition de gènes. Elles permettent d’envisager de proposer des plantes obtenues par la mutagenèse ciblée (via des méthodes telles que CRISPR/Cas 9) qui seront dotées de nouveaux caractères grâce à des modifications mineures, appelées mutations ponctuelles. Les plantes obtenues ne seront pas transgéniques (absence d’ADN étranger). Les perspectives pour l’amélioration des plantes sont considérables du fait de la précision de la modification, du coût faible de mise en
oeuvre.

 

Le statut juridique de ces plantes, OGM ou non, équivalent à un « go/no-go » est suspendu à l’interprétation par la Commission, de la directive OGM 2001/18 qui tarde à venir et à la décision que la Cour de Justice de l’Union européenne, saisie par le Conseil d’Etat français, devrait rendre en 2018.

 

Pour améliorer l’image des biotechnologies, l’idée est de proposer des projets de recherche sur des plantes intéressant les consommateurs et les citoyens, lancés via des partenariats public-privé. Une vigne résistante au mildiou, un pommier résistant à la tavelure (qui intéresseraient aussi particulièrement la production biologique) ou une tomate plus goûteuse …

 

De tels projets devraient associer des représentants de la société civile, des éthiciens qui auraient l’occasion d’exprimer leurs attentes. »

Marc RICHARD-MOLARD , Délégué permanent, Initiatives Biotechnologies Vertes (IBV)

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Agriculture et société”, page 29. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.