Un jour, une idée “La pluriactivité des agriculteurs”Publié le 9 août 2017 par Saf agr'iDées

« Les agriculteurs pluriactifs sont de plus en plus nombreux.

 

On peut estimer que c’est une bonne chose, à condition que ce soit un choix et non une solution imposée, une contrainte parce que l’agriculteur ne dégage pas assez de revenu.

 

Mais si c’est un choix, par exemple un mi-temps car la taille de l’exploitation le justifie, ce mi-temps peut être vécu comme une ouverture et un apport d’expériences complémentaires.

 

Cela peut également être une sous-traitance.

 

Cette bi, voire multi-activité peut être un élément important dans le développement des territoires.

 

Il faut que cette bi, voire multi-activité, soit reconnue et que l’agriculteur à temps partiel soit pleinement reconnu comme tel dans les statistiques agricoles et dans toutes les décisions de politique agricole. C’est bien un certain type de différenciation agricole et il devient important de reconnaître la multiplicité de l’agriculture. »

 

Bastien LANGE, Enseignant-Chercheur, UniLaSalle, Agriculteur

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Agricultures et territoire”, page 47. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.