Un jour, une idée : “L’agriculture reconnue dans une véritable politique territoriale française”Publié le 2 août 2017 par agriDées

« L’agriculture est la grande absente de la réforme de la politique territoriale française.

 

Optionnelle dans les compétences économiques dévolues aux régions (volet facultatif dans le Schéma Régional de Développement Economique), complexe dans les applications des fonds structurels communautaires, marginale dans les interventions des collectivités locales, contrainte dans les multiples facettes des démarches environnementales, la politique agricole territorialisée française mérite d’être clairement définie.

 

Les réalités des bassins de production, les dimensions multiples des filières économiques agro-alimentaires, les circuits courts, la variété des conditions agronomiques avec des zones fragiles qui imposent des mesures de compensation sont autant de problématiques qui rendent nécessaires une complémentarité géographique des interventions publiques.

 

C’est dans cet esprit qu’il convient que l’agriculture soit inscrite dans une instance annuelle programmée de la Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP) prévue par les lois MAPTAM (Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles) et NOTRE (Nouvelle Organisation Territoriale d’Action Publique).

 

Cette instance devrait également mieux positionner l’agriculture dans une véritable démarche d’aménagement du territoire, les espaces ruraux apparaissant comme les parents pauvres de la réforme en cours au profit des métropoles et des problématiques urbaines.   »

Christian BONNETIER, Administrateur de saf agr’iDées

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Agricultures et territoire”, page 40. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.