Un jour, une idée “L’agriculteur du futur devra être polyproducteur”Publié le 11 septembre 2017 par Saf agr'iDées

« Pourquoi dépendre d’une seule production lorsque l’on est paysan ? Pourquoi ne pas au contraire miser sur la variété des cultures et le potentiel incroyable d’une exploitation agricole en matière de produits et services environnementaux, pour plus de souplesse et moins de dépendance dans son métier ? La catastrophe agricole de 2016, qui a coûté plus de 5 milliards d’euros, renforce cette idée.

 

En 2017 et au-delà, il devient indispensable pour l’agriculteur de diversifier ses activités, donc ses ressources, pour sécuriser son entreprise et son revenu. Produire de la matière première, mais aussi de l’énergie, des prestations extérieures, du tourisme, des services environnementaux… Ce n’est pas créer du travail en plus pour le même résultat, c’est faire en sorte que les activités sur la ferme ne soient pas totalement réservées à une production unique, mais au contraire déconnectées, complémentaires, et garantes de stabilité en cas de coup dur frappant l’une d’elle. En résumé, « ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier », pour diluer le risque et raisonner avec une vue d’ensemble, à condition d’être bien accompagné dans ces démarches innovantes. Cet état d’esprit doit donc être davantage encouragé, appris, transmis. Pourquoi ne pas imaginer plus d’échanges avec les polyproducteurs d’aujourd’hui qui montrent la voie ?  »

 

 

Stéphane FAUTRAT, Chef d’entreprise agricole, Administrateur de saf agr’iDées

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “L’entreprise agricole”, page 72. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.